EPS - projets
logo hopital erasme
titre hopital erasme
bienvenue sur le site de l'EPS ERASME
Psychiatrie de l'enfant, l'adolescent et l'adulte
Centre et sud des Hauts-de-Seine et présent sur 18 des 36 communes
EPS - projets


L’établissement a choisi le nom d’Erasme en 1993  en référence à l’auteur du célèbre «Eloge de la folie» dont les valeurs «humanisme, l’ouverture d’esprit, tolérance…» se sont imposées comme des valeurs contemporaines pour la prise en soins de personnes en souffrance mentale. La statue du philosophe est érigée à l’entrée de l’établissement


Dernier établissement public de santé mentale construit en France, Erasme a ouvert ses portes le 17 mai 1982.
Constitué actuellement de six pôles Cliniques et d’un pôle Ressources, il emploie aujourd’hui près de 600 personnes (soignants, médecins, personnels administratifs…).



 Les projets de l’établissement

Le projet d’établissement 2006-2011 comprend le projet médical adultes et de pédopsychiatrie, le projet de soins, le projet social le projet logistique, le projet financier et le projet culturel.

Le projet médical pédopsychiatrie
Afin de répondre à des besoins croissants, il s’agit de renforcer les dispositifs de base, notamment en matière de soins intensifs, et d’améliorer l’accueil et l’accès aux soins pour les préadolescents et adolescents.

  • Intersecteur V : Création d’un CATTP pour adolescents
  • Intersecteur V : Reprise du CMP adolescents Val-Fleury du comité de Meudon de la Croix-Rouge française
  • Maison des adolescents : Extension de Resado 92 Sud à tout le Sud 92 avec création d’une cellule de coordination et d’un centre de ressources pour professionnels
  • Création d’une unité de 10 lits d’hospitalisation spécialisés pour jeunes adolescents de 12 à 18 ans

 

Le projet médical de psychiatrie adulte
L’objectif majeur est d’améliorer la prise en charge des patients au long cours et faciliter les flux de sortie tant dans le volet sanitaire que médico-social.

  • Dimension médico-sociale : Création d’un foyer d’accueil médicalisé
  • Amélioration de l’offre de soins : Amélioration de la réponse somatique en intersectoriel pour les patients hospitalisés à Érasme
  • Pharmacie : Optimiser et sécuriser le fonctionnement de la pharmacie
  • DIM

 

Le projet social
Il fait le point sur l’ensemble des démarches engagées par l’établissement en direction des personnels.

  • Gestion prévisionnelle des emplois et compétences 
    • Utilisation des outils de formation, VAE, Bilan de compétence, parcours individualisé, pilotage qualitatif
    • Outils d’organisation, fiches de postes et fiches métiers, évaluation
    • Outils de pilotage évolution démographique
    • Attractivité et fidélisation
  • Amélioration des conditions de vie
    • Parkings
    • Travaux dans les locaux (CHSCT)
    • Développement de l’accès au logement et réactivation de la commission logement
  • Politique de communication
    • Partage d’expérience
    • Centre de documentation professionnelle
    • Politique culturelle
    • Intranet 

 

Le projet de soins
Un projet qui s’inscrit dans la continuité du projet de soins 2001-2005 : un premier projet de soins a été planifié et mis en œuvre. C’est pourquoi, lors de sa définition du PS 2006-2010, la préoccupation première des équipes a été de planifier les activités prévues dès 2001 incomplètes ou non réalisées.

  1. Renforcer la qualité de l’accueil des patients et de leurs proches
  2. Promouvoir l’utilisation rationnelle du dossier unique du patient par le personnel soignant
  3. Généraliser l’utilisation des Transmissions Ciblées dans le travail quotidien des soignants
  4. Améliorer l’encadrement des nouveaux professionnels et des stagiaires soignants
  5. Développer des mesures destinées à promouvoir l’hygiène personnelle des patients

En tant que partie intégrante du Projet d’Etablissement de l’EPS d’Antony, ce projet de soins doit être considéré non pas comme la somme de (nombreux) projets de services et unités de soins, mais bien comme un projet qui intéresse l’ensemble des services soignants. Cet aspect transversal du Projet de Soins doit être souligné car, si l’ensemble des unités de soins est impliqué dans ce Projet de Soins, la majorité des unités n’est volontairement pas citée étant donné que les actions planifiées ne sont pas spécifiques à un service.

Onze objectifs spécifiques ont été définis dans ce but :

  1. Procéder à la nomination de cadres de santé dans les secteurs de la pédopsychiatrie et à la définition de leurs missions
  2. Mettre en œuvre – en étroite collaboration avec la Cellule d’Assurance Qualité de l’EPS – un programme d’Evaluation de la Qualité spécifique aux soins
  3. Clarifier et redéfinir le rôle des différentes catégories de soignants dans la prise en charge des patients
  4. Etudier les modes d’organisation des équipes soignantes
  5. Formaliser la transmission des savoirs et expériences des infirmiers de secteur psychiatrique et les nouveaux infirmiers
  6. Participer à la définition systématique d’un projet thérapeutique individualisé pour chaque patient
  7. Renforcer le rôle d’éducation à la santé des soignants auprès des patients et de leurs proches
  8. Mettre en place des tableaux de bords spécifiques aux soins destinés aux cadres de santé
  9. Améliorer la communication entre les équipes soignantes et avec les patients et entourages proches
  10. Mettre en place de nouvelles activités de type thérapeutique et/ou occupationnel pour les patients
  11. Optimiser le fonctionnement de la cafétéria en développant des réseaux et des partenariats avec la Cité.

 

Le projet financier
Passé avec la commission exécutive de l’ARHIF, le Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens 2007-2012, est consacré à la déclinaison des orientations du schéma régional d’organisation sanitaire et de son annexe, par objectifs et par actions. Il tient naturellement compte du Projet d’Etablissement et c’est là que réside sa complexité : faire la synthèse des enjeux, des souhaits et des objectifs fixés.
L’avenir de l’EPS Erasme se dessine jusqu’à l’horizon 2012…

 

1. Les orientations stratégiques prioritaires de l’établissement

Conforté par une accréditation V1 en 2005 qui avait déjà impulsé un fort mouvement de travail en transversalité et renforcé par la certification V2007 menée avec succès (l’EPS Erasme ne faisant pas l’objet d’une décision de suivi) , l’Etablissement a engagé une réflexion globale dynamique en participant activement au SROS 3, et en déterminant les axes fondateurs d’un Projet d’Etablissement (2006-2010) ambitieux.

  • Les enjeux de la nouvelle gouvernance ont été globalement pris en compte dès 2006, les modalités restent à poursuivre
  • L’EPS poursuit l’équipement et le renforcement de la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent en organisant l’articulation entre psychiatrie générale et psychiatrie infanto-juvénile au sein des services, ainsi qu’avec les partenaires extérieurs, les réseaux sociaux et médico-sociaux
  • La réalisation d’un projet de foyer d’accueil médicalisé doit  permettre l’adaptation par étapes de l’organisation interne de l’hospitalisation, compte tenu des places libérées, et la prise en compte de thématiques spécifiques (unité sommeil – psychoses émergentes etc…)

 

2. Les actions en relation avec les priorités du Sros

Les thèmes prioritaires, retenus dans le projet d’établissement compte-tenu des orientations du SROS 3 dérivent essentiellement des projets ci-dessous :

1 - Prise en charge psychiatrique de l’enfant et de l’adolescent :

  • Maison des adolescents, antenne sud
  • Unité d’hospitalisation pour pré-adolescents (Hauts de Seine sud)
  • Rattachement du C.M.P. Adolescents de Meudon (anciennement géré par la Croix-Rouge) articulé avec la mise en œuvre  du C.A.T.T.P. de Meudon
  • Mise en œuvre de l’équipe mobile en périnatalité
  • Compléter et renforcer le dispositif de soins intensifs en psychiatrie infanto-juvénile, notamment avec un projet d’hôpital de jour commun aux intersecteurs 92I04 et 92I05 (priorité du SROS)

2 - FAM (population des Hauts de Seine-sud) :

  • Projet de F.A.M. permettant par ailleurs la reconfiguration de l’offre intra-hospitalière en psychiatrie générale 

3 - Consultations gériatriques :

  • Projet de Consultation gériatrique en lien avec les réseaux gérontologiques 

 

3. Engagements généraux de l’établissement

  • Respecter les préconisations du SROS se rapportant à la forme d’activité de soin considérée,
  • Mettre en œuvre des modalités adaptées et régulières de vérification de la cohérence de son offre de soin avec les besoins du territoire de santé et de la population accueillie,
  • Procéder annuellement à une analyse préalable des données transmises avec chaque responsable d’activité. 

 

4. Engagements spécifiques de l’établissement

  • Pour l’hospitalisation complète en psychiatrie générale, l’EPS Erasme a augmenté sa capacité d’accueil en 2007 (6 lits supplémentaires à l’Unité Intersectorielle de Réinsertion), soit un total de 106 lits et 8 isolements. En 2008, l’EPS Erasme projette 6 lits supplémentaires (soit une U.I.R. sur deux plateaux : 13 lits de réinsertion  « classique » et 13 lits pour des futurs résidants du F.A.M.) soit un total de 112 lits et 8 isolements. Après l’ouverture du F.A.M., l’hospitalisation complète en psychiatrie générale sera totalement réorganisée.
  • L’hospitalisation complète pour adolescents devrait démarrer son activité en 2010.
  • A l’horizon 2010, l’EPS Erasme s’engage à optimiser l’activité de l’hôpital de jour 92I06 pour la porter à l’activité correspondant à 12 places. L’activité correspondant au différentiel de 4 places, ainsi que les places disponibles pour le territoire 92-1, permettront de développer un à deux projets d’hôpital de jour, dont l’un en collaboration entre les intersecteurs 92I04 et 92I05. Si un deuxième projet devait être mené à terme, l’intersecteur 92I07 serait prioritaire pour le dépôt du projet.
  • L’EPS Erasme souhaite s’engager à réaliser, en 2010, une activité correspondant à 15 places pour l’hôpital de jour du secteur de psychiatrie générale 92G21, et à ce titre, 4 places disponibles sur le territoire de santé 92-1 sont affectées à ce projet.